Réflexions autour du sens et du plaisir au travail : « Le travail à cœur » ou le « goût de vivre »

Yves Clot, en introduction de son ouvrage Le travail à coeur. Pour en finir avec les risques psychosociaux, écrit que « les questions du travail sont, de fait, le « refoulé » de la société française ». Ce que nous pourrions désigner comme la partie émergée de l'iceberg s'illustre dans un paradoxe qu'il articule ainsi : « les Français sont, à la fois, ceux qui accordent le plus d'importance au travail et ceux qui souhaitent le plus voir la place du travail réduite dans leur vie ». Mais un autre paradoxe vient aujourd'hui recouvrir ce dernier et peut-être empêcher qu'il soit davantage exploré. En miroir avec l'intensification du travail liée aux logiques gestionnaires du capitalisme financie

01 42 72 77 32