Plaisir et sens au travail

Les expressions argotiques servant à désigner le travail sont souvent connotées négativement : le turbin, le taf, le boulot, le gagne-pain, le trimard, la bricole, le bûchage ou le charbon soulignent plutôt la nécessité ou la pénibilité du métier que l'utilité sociale ou la réalisation de soi. Il devient désormais banal de rappeler l'étymologie du terme, tripalium, instrument de torture, mais force est de constater que les chansons portant sur le travail évoquent davantage le gras du labeur que les joies du métier. Ethnologue de formation, je me souviens encore des rêveries primitivistes qui m'animaient lorsque nous étudiions les économies des chasseurs-cueilleurs, sociétés de l'abondance ou

01 42 72 77 32