• Expression

Une nouvelle année différente


La vie ne m'a pas déçu ! D'année en année, au contraire, je l'ai trouvée plus vraie, plus désirable et plus mystérieuse.

Le Gai savoir, livre IV, Friedrich Nietzsche, 1882

Durant les fêtes de fin d'année, Noël, fête occidentale liée à la famille et dédiée aux enfants, et la Nouvelle Année, source d'espérance et de bonnes résolutions, il semble entendu pour chacun de mettre momentanément de côté ses colères, tristesses, déceptions, tous sentiments négatifs. Chacun faisant alors au mieux pour n'être pas celui qui viendrait gâcher les retrouvailles, les festivités. Chacun faisant preuve d'une douce bienveillance envers tous.

En 2018 "Le Robert" avait sacré le mot " bienveillance" mot de l'année. Depuis ce mot n'a cessé de se propager jusqu'à atteindre le monde du travail.

En effet, désormais il nous faut cultiver notre bienveillance au travail et l'on nous donne même de nombreuses astuces pour le faire. Egalement, sont proposées de multiples formations au management bienveillant et ont été créés dans les entreprises les postes de "Chief Happyness Officer" chargés de développer et de diffuser de la bienveillance au quotidien.

Toutefois, l'on peut s'interroger sur les bienfaits de ce discours à outrance sur la bienveillance, sur cette quasi-injonction au bonheur au travail, outil d'amélioration de la performance. Se dire bienfaisant suffirait-il à faire disparaître ou à atténuer toute situation difficile au travail ? Ce discours bienveillant ne viendrait-il pas parfois même nuire, voire empêcher, l'expression d'une souffrance au travail ? "Traiter tous les hommes avec la même bienveillance et prodiguer indistinctement sa bonté peut tout aussi bien témoigner d'un profond mépris des hommes que d'un amour sincère à leur égard"1disait encore Nietzsche !

Aussi plutôt que de toujours parler bienveillance ne faudrait-il pas mieux agir autrement au travail ? L'acte bienveillant essentiel ne serait-il pas plutôt de donner à chacun sa place, en laissant libre cours à ses différences, ses désaccords, ses émotions ?

Que cette année 2020 soit riche de découvertes et d'échanges !

Sophie Esnouf Fofana, responsable administrative et fnancière Expression.

1 Humain, trop humain, Friedrich Nietzsche, 1878




Posts récents

Voir tout

01 42 72 77 32