Les risques psychosociaux

10 May 2011

Au travail, les professionnels peuvent être confrontés au stress, à la souffrance, au harcèlement, à la violence. La direction ou les encadrants doivent alors faire face à des tensions, de la démotivation, de l'absentéisme, du turn-over…

 

Comment peut-on caractériser les risques psychosociaux ?

 

C'est en 2000 qu'apparait la formule « risques psychosociaux ». Comme le souligne Dominique Lhuilier, psychologue du travail, « c'est une notion forgée dans l'urgence, révélatrice de l'emballement devant la montée des préoccupations, indicateurs, symptômes de nouvelles pathologies, de nouveaux phénomènes et notamment la multiplication des dépressions et des suicides sur le lieu de travail ou en lien avec lui ».

 

Les différentes logiques à l'œuvre dans les structures, parfois contradictoires, peuvent être sources de tensions, de conflits… Il existe plusieurs facteurs de risque : le travail et son organisation, l'encadrement d'équipes et les relations au travail, la prise en compte des valeurs et des attentes du salarié, les changements dans le travail… Le risque pouvant avoir des impacts sur la santé du professionnel et l'organisation de la structure ou de l'entreprise.

 

Que dit la loi ?

 

Il existe des lois (européennes et françaises) qui définissent une obligation générale de sécurité au travail qui incombe à l'employeur. La prévention des risques psychosociaux s'inscrit dans cette démarche globale de prévention des risques professionnels. En 2009, après la grande couverture médiatique commentant les suicides à répétition, en particulier chez France Télécom, le ministre Xavier Darcos annonce un plan d'urgence sur la prévention des risques psychosociaux dans les entreprises qui comprennent notamment l'ouverture de négociations sur le stress, la publication des négociations sur des sites internet, la mise en place de politiques d'information…

 

L'approche psychosociologique comme réponse aux risques psychosociaux

 

Pour traiter la question des risques psychosociaux, il est important de tenir compte de ce qu’il se passe pour l’individu mais aussi pour l’ensemble de la structure, travailler sur les deux plans.

L’approche psychosociologique nous invite à prendre en compte le niveau individuel, le groupe,

mais aussi l’institution pour analyser les causes, les facteurs, les enjeux, les implications des risques psychosociaux.

 

Il s’agit d’une part pour le professionnel de s’interroger sur ce qu’il fait et comment il le fait, sur son rapport et les représentations qu’il a de son travail… afin de pouvoir confronter ses aspirations avec celles de l’encadrement ou de la direction.

 

Il s’agit d’autre part, pour les équipes d’encadrants, les dirigeants, les responsables des ressources humaines…, de questionner le travail, l’organisation du travail mais aussi de réfléchir au projet institutionnel, aux valeurs portées par l’institution, à l’encadrement d’équipe, à leur positionnement, à la prévention et au traitement des tensions/conflits, au développement des compétences…

 

En effet, réfléchir sur l’organisation et les conditions de travail leur permet d’élaborer et de mettre en œuvre des actions préventives et des réponses aux risques psychosociaux adaptées à l’environnement institutionnel.

 

Concrètement, quelles actions, quel dispositif une structure, une entreprise peuvent-elles mettre en place pour la prévention et le traitement des risques psychosociaux ?

Please reload

Posts Récents

November 18, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon

01 42 72 77 32