« La vulnérabilité essentielle de l’humain est toujours liée à la possibilité de sa non-reconnaissance. »

J. Furtos

« Cette orgie de violence sociale va m’épuiser et convoquer chez moi le travail noir de la pulsion de mort. Nous tombons tous malades dans ces consultations, et nous nous maintenons, au mieux, sur le fil de l’épuisement chronique. Mais nous travaillons ensemble. »

M. Pezé

Les intervenants sociaux, les agents d’accueil, les auxiliaires sociaux éducatifs sont confrontés aux souffrances psychiques et à l’exclusion. Face aux décès, aux addictions, aux violences, à la dépression, les professionnels peuvent se sentir seuls, impuissants, débordés.

Comment continuer d’écouter, de parler, de recevoir, de rester en lien ? Comment ne pas baisser les bras, fuir ? Comment se positionner lorsqu’une personne accompagnée s’adonne à la prostitution, à des actes délinquants, à des stratégies de survie qui impliquent des conduites violentes ? La demande d’aide est-elle encore possible ? Comment la susciter ? A travers cette formation nous proposons aux professionnels de tenter de mieux comprendre ce qui se passe pour eux, pour les collègues, pour l’institution face à ces réalités.

Objectifs :

  • Analyser l’impact des problèmes de santé psychique sur l’insertion socioprofessionnelle 

  • Etre capable d’appréhender et d’évaluer les problématiques de santé psychique et participer à la mise en œuvre d’un parcours d’insertion 

  • Prendre en compte la dimension psychologique dans une relation d’aide et d’accompagnement 

  • Connaître les institutions santé : champ d’intervention, modalités d’action, dispositifs, personnes ressources

Méthodes pédagogiques :

  • Apports théoriques

  • Etudes de cas

  • Analyse de situations

  • Jeux de rôle

Durée proposée :

  • 2 jours de formation + 1 jour de retour sur expérience et approfondissement

Faire face à la

souffrance psychique

01 42 72 77 32