Théâtre et spontanéité : Entretien

29 Sep 2015

Nouvelle session Théâtre et spontanéité - formation innovante à la prise de parole en public

 

 

Les 3-4 décembre 2015 et 5 janvier 2016, Olivier LALEU animera une nouvelle session de formation Théâtre et spontanéité.

Pour vous faire découvrir cette action, nous vous proposons de lire le témoignage de Christelle, chargée de projet au sein d'une direction de la Mairie de Paris et participante à cette formation fin 2014.

 

 

En quoi cette formation vous a apporté ?

 

D'abord elle m'a rassurée. Je pense avoir des stratégies de prise de parole en public qui fonctionnent, donc je ne partais pas de rien, mais, on peut toujours faire mieux. J’ai également pu identifier ce qui fonctionnait moins pour pouvoir m’améliorer. Je pense que j’ai certaines attitudes où je me mets moi-même en danger. Cette prise de conscience très importante a été possible grâce à cette formation où la théorie a été acquise par l’expérience.

 

Le climat était très bon, favorisait la confiance entre les participants et le formateur. On se sentait à l’aise même si les exercices de communication proposés nous faisaient travailler.

 

Le retour des autres, l’expérience des autres sont également apprenantes. Au fil des exercices, les ressentis de chacun et les retours du formateurs ont permis de couvrir la totalité du programme prévu. Cette approche est différente d’autres formations où j’avais un catalogue avec les grands théoriciens, les grands modèles mais beaucoup de difficultés à mettre en application dans mon quotidien. Même si j’avais déjà abordé certaines thématiques, ça ne s’intègre pas de la même la façon quand on essaye de les incarner, de se mettre en situation et d’adapter sa stratégie de communication.

 

On teste, on réajuste, c’est cela pratiquer.

 

Quels moments forts vous ont marquée ?

 

Chaque jour avait son intérêt. Le 3ème jour, j’ai bien aimé le théâtre spontané. Ce n’était pas l’exercice dans lequel je me suis trouvée comme un poisson dans l’eau mais j’ai trouvé ça apprenant. Les deux autres jours, j’ai aimé quand on devait présenter un texte, on sort de sa zone de confort. Je me suis demandée ce que j’allais raconter. Je me suis encore focalisée sur l’objet, sur ce que j’allais dire. Et du coup, j’ai changé de sujet en cours de route. J’avais peur de raconter n’importe quoi. Alors que finalement, c’était plus la manière de raconter qui importait, que le sujet raconté. Ca a aussi participé à la prise de conscience de la façon dont on communique.

 

Mais les moments forts sont surtout en lien avec ce que les personnes disent, qui apparaissaient tout au long de la formation, à chaque fois que quelqu’un rapportait une expérience de travail. Du coup, en quelque sorte, on se confiait et chaque personne avait un conseil à donner et je trouve ça plus intéressant que dans les formations où il n’y a pas de discussions professionnelles. Et, comme on en parle a posteriori, que les personnes présentes sont neutres à la situation, ou extérieures en tout cas, je trouve qu’on est alors plus en situation d’écoute. Les mêmes conseils ou questions posés par des collègues n’auraient pas eu le même impact que dans ce contexte extérieur.

 

Le temps de la formation est suffisamment adapté pour ce genre d’exercice. Sur les catalogues de formation que j’avais vu, ce n’était que des journées, avec des plus grands groupes, donc effectivement, on ne peut pas faire une sorte d’analyse de pratique.

 

Suite à cette formation, y a-t-il eu des évolutions dans la perception que vous avez de vous-même ou que les autres ont de vous ?

 

J’avais conscience avant la formation que j’avais une perception plus sévère de moi-même que les autres ont en général de moi. Je pense que ça fait partie de mon trait de caractère, que je n’y peux pas grand-chose, en tout cas pour l’instant j’y travaille mais ce n’est pas encore très probant. Après ma participation à cette formation à la prise de parole en public, je me disais « pourquoi tu as répondu ça ? T’es cruche. »

 

Ah oui, vous vous jugiez…

 

Oui comme d’habitude en fait, et après je me dis que ça n’a pas d’importance, y a plus grave… Ma perception de ma communication a évolué.

 

Parmi les participants, on avait des profils très différents, avec des niveaux d’expériences, des métiers différents, peut-être des origines sociales différentes, je n’en sais rien, mais on a quelque chose en commun. On vient à une formation où on n’a pas la prétention de maîtriser l’art de parler, et chacun a fait modestement part de son expérience. Du coup je me suis dit que c’est humain d’avoir des appréhensions et de chercher à progresser et d’avoir des défauts mais l’important c’est d’en avoir conscience et de se donner les moyens de les travailler. Donc je pense que je suis un peu moins sévère, c’est déjà pas mal (sourire) et du coup, je pense que ça me décrispe un peu (rire).

 

Une dernière chose ?

 

Je trouve ça aussi intéressant d’apprendre à mieux se connaître. Et dans les formats classiques de formation, on peut rarement le faire, en une journée, dans un grand groupe. Là j’ai eu le sentiment qu’on touchait un peu à ça mais j’ai le souvenir, dans les retours des uns et des autres, qu’ils nous renvoyaient des traits de caractère qui influençaient notre communication. Du coup, je me demande à quel point ma personnalité rentre en ligne de compte dans ma communication et comment surtout, ça peut aller avec les autres. Comment s’adapter à ses interlocuteurs ? Mieux comprendre la façon dont les autres raisonnent ? Leurs traits de caractère ?. Et je trouve ça intéressant, ça va au-delà de la communication au sens large.

 

Et vous aviez déjà participé à d'autres formations de ce type ?

 

Oui, plus théorique, mais s’il y avait un tout petit peu de pratique, c’est dans des formats plus courts en durée et plus grand en taille de groupe. Après ça présente un intérêt aussi. En général, de ses formations-là, on ressort avec un petit catalogue avec une série de conseils. On peut toujours les prendre et essayer de les appliquer mais je pense qu’on ne les intègre pas de la même façon que dans une pratique en groupe avec cet effet miroir.

Les moyens, les astuces ou les recommandations proposées par le formateur vont participer de la progression, me rendre plus à l’aise avec la prise de parole et et modifier ma perception de ma prise de parole.

Mais pour ça, il faut que je pratique aussi (rires).

 

Entretien mené par Olivier LALEU, consultant Expression

Infos / inscriptions : contact@expression-sarl.com
fiche action : Théâtre et spontanéité
bulletin d'inscription ici

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon

01 42 72 77 32