Le Diagnostic Action Renforcer le pouvoir de penser et d'agir dans la transformation

A l'aube de 2021 les intervenants Expression vous souhaitent ce qui leur tient le plus à cœur : renforcer votre pouvoir de penser et d'agir. Et nous avons choisi ce thème pour cette première Lettre d’Info de l’année, avec la présentation d’un nouveau dispositif : le Diagnostic Action. Ce dispositif s’inscrit dans une démarche de prévention des risques psychosociaux et plus globalement de bien-être au travail. L’approche Expression est psychosociologique en ce sens que trois objets sont questionnés et mis au travail : l’individu, le collectif et l’organisation. Les visées de ce dispositif d’intervention peuvent être l’amélioration des conditions de travail, le développement d’une pratique collaborative au sein de l’organisation, l’accroissement du sens du travail et, au-delà, l’implication des professionnel.le.s. Le point de départ du Diagnostic Action est une demande institutionnelle qui peut être relative à des difficultés telles que les changements imposés par la situation économique et sanitaire, une cohésion d’équipe à renforcer, des collectifs à remobiliser au sein de l’organisation. La première étape est le diagnostic, qui vient éclairer la situation pour mettre de la conscience sur ce qui est présent ici et maintenant, au sein de l’organisation. Cette étape commence par une réunion exploratoire, où l’intervenant rencontre le commanditaire et les parties prenantes concernées. A l’issue de cette rencontre, un comité de pilotage est souvent constitué, réunissant des responsables fonctionnels et opérationnels, impliqués dans la demande du commanditaire. Après cette réunion exploratoire, les intervenants mettent en œuvre une exploration de la situation, comprenant des questionnaires, entretiens (individuels et/ou collectifs), étude des documents institutionnels. Des points d’étape sont organisés avec le comité de pilotage et les intervenants, pour partager ce qu’ils ont observé au niveau du processus de transformation. L’intérêt est de nommer ce qui est en train de se passer (prise de conscience, changement de regard). Il s’agit d’un arrêt sur image qui permet de rendre visible tout le travail effectué. A l’issue du diagnostic, les intervenants remettent au commanditaire un rapport de mission contenant des préconisations pouvant donner lieu à des actions concrètes. Le comité de pilotage ou le commanditaire co-construit alors avec l’intervenant un plan d’action comprenant des dispositifs d’accompagnement des équipes, tels que : analyse des pratiques, supervision, régulation, codéveloppement des pratiques professionnelles, coaching individuel ou d’équipe voire des formations personnalisées. Enfin, un bilan final est établi, qui vise à rendre compte des résultats du plan d’action. L’objectif est bien qu’après notre passage le collectif poursuive son engagement sur la question des RPS et que le pouvoir d’agir de l’ensemble des acteurs soit significativement renforcé, au bénéfice de l’organisation. Pour prendre conscience de tous les impacts de ce dispositif, Expression organise le jeudi 18 mars une rencontre débat intitulée « Le diagnostic Action : renforcer le pouvoir de penser et d’agir ». Cet événement aura lieu en visio, de 9h à 12h. Seront présents des commanditaires et professionnels œuvrant en entreprise ou dans le champ social ou médico-social. Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire.

Jean-Paul Lebrun, chargé de développement Expression